Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 07:48

Le SAS est (enfin) en CFA... Malgré un match, qui n'est pas le plus catastrophique, le SAS termine une fois de plus (la 12ème depuis le début de saison! Là aussi il y a un problème) à 10 et a encaissé à nouveau 4 buts qui lui ont été fatals... Une longue reconstruction commence désormais...

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 17:12

Une prestation honteuse et indigne. Tels sont les mots qui viennent en tête quand l'on repense à la piètre performance des spinaliens face à la lanterne rouge varoise, plus mauvaise attaque (et de loin) du championnat.

Les occasions jaunes ne se comptent même pas sur les doigts d'une main! Un coup franc de Chadili en première mi-temps et une volée de Guyon en seconde... C'est tout! Toujours les mêmes choses: faiblesse technique, absence de liant dans le jeu, pas de jeu en bloc équipe, aucun de dynamisme, pas de motivation, d'envie et certainement de talent. Impossible de voir trois passes alignées!!! Incroyable en National.

Sur le but visiteur, le latéral varois fait une chevauchée de 40 mètres pour servir Grain sous les yeux de spinaliens qui trottinent sur la pelouse! Et le score aurait pu être bien plus lourd  avec les contres varois stoppés miraculeusement par Robin!

Ni Tissot, ni Bénier et ni Xavier Collin (malgré son bagage professionnel important) n'arrivent à tirer quelque chose de ce groupe "malade", habitué à la défaite et sans dignité. La colère domine chez le staff comme chez les supporters! Et c'est bien normal! A l'image des mots de Xavier Collin à la presse:

« On avait demandé d’être généreux. Quand on reçoit une équipe que l’on pouvait condamner et que l’on sort de ce match de cette façon, c’est inquiétant. C’est une défaite qui stigmatise les carences, les défauts que l’on a, il n’y a eu ni jeu, ni envie, ni comportement positif, on a manqué d’agressivité, d’esprit de combat. On dit que l’on a ce que l’on mérite, cette dernière place est l’image que l’on a donné ce soir, il n’y a pas grand - chose à ajouter. On va passer à autre chose plus vite que prévu. »

Merci Xavier pour cette analyse lucide. C'est ce que les supporters demandent! Passer à autre chose après deux années de cauchemar et de honte!

 

Stade de la Colombière

Vendredi 29/04/2016, 20h00

Arbitre: Guillaume Paradis

Avertissements:

- Epinal: Ketlas (54'), Kharbouch (87')

- Fréjus: Delvigne (62 et 88'), Grain (73'), Dao Castellana (83'), bennelouka (85')

Exclusion:

- Fréjus: Delvigne (88')

But:

- Pour Fréjus: Grain (31')

Compositions:

Epinal: ROBIN, LEONARD, MEYER puis GRANDEMANGE à la 77ème minute, GUIBERT, SEIDOU, GBEGNON puis CHOULEUR à la 46ème minute, GUYON, DI PINTO, KHARBOUCH DIA puis à la 53ème, KETLAS, CHADILI.

 

Fréjus: DENEUVE, DIGBEU, DIARRASSOUBA, MARIGNALE, BENMELOUKA, BALDE, DELVIGNE, MOUILLON puis à la 71ème minute REYNAUD, HENNION puis OUTREBON à la 84ème minute, ORINEL puis à la 80ème minute DAO CASTELLANA, GRAIN.

 

Source: Vosges Matin

 

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 16:46
Published by SAS football Epinal
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 17:43

Enfin une première victoire en 2016... Le SAS n'aura pas enflammé la Colombière vendredi soir mais il aura fait l'essentiel face à un concurrent direct pour le maintien, même si les jaunes restent bien décrochés.

Après des débats plutôt équilibrés et peu d'occasions franches des deux côtés, Chadili était accroché en entrant dans la surface. Chouleur ouvrait le score sur pénalty.

Le SAS avait bien le match en main et gérait... Mais une nouvelle fois, il allait se mettre tout seul en danger par manque de maturité, les leçons des matches précédents n'ayant visiblement pas du tout été retenues! A la 70', Yohou se rendait coupable en plein milieu de terrain d'un tacle par derrière aussi violent qu'inutile! Rouge direct justifié. Les spinaliens allaient devoir terminer cette rencontre à 10, comme les deux matches précédents! IL FAUT QUE LES JOUEURS ARRËTENT DE TACLER VIOLEMMENT AU MILIEU DU TERRAIN!!! SURTOUT QUAND ON TIENT LE MATCH ET QU'ON A BENEFICIE D'UN PENALTY... Xavier Collin l'a reconnu lui-même: "Ce manque d'intelligence aurait pu nous faire très mal".

Alors que les visiteurs poussaient, c'est finalement Chadili qui réussisait à doubler la mise sur une des rares incursions spinaliennes (2-0). Les vendéens n'abdiquaient pas et sur un tacle de Léonard dans la surface, l'arbitre désignait le point de pénalty. Ce dernier était transformé par Schuster tandis que dans la foulée Ribas, qui avait bousculé Robin pour reprendre de suite le ballon au fond du but était exclu. Heureusement, l'immaturité n'était pas que spinalienne... Cette exclusion stupide a permis au SAS de tenir enfin sa victoire...

Vendredi 15/04/2016

28ème journée, stade de la Colombière

Arbitre: KHERRADJI Abdelatif

Avertissements:

- A Epinal: Ketlas (41'), Léonard (83')

- Aux Herbiers: Makalou (11'), J.-C. Rocu (25'), Leybros (28'), Schuster (86')

Expulsions:

- A Epinal: Yohou (70')

- Aux Herbiers: Rivas (86')

Buts:

- Pour Epinal: Chouleur (38') sur penalty, Chadili (78')

- Pour Les Herbiers Vendée: Schuster (85') sur penalty

Compositions:

- Epinal: Robin - Seidou, Yohou, Meyer, Léonard - Guyon - Di Pinto puis Dia, à la 64ème minute, Chouleur puis Guibert, à la 73ème minute,Ketlas puis Gbegnon, à la 69ème minute, Kharbouch - Chadili.

 

- Les Herbiers: Aubeneau - Brelivet, J.-B. Rocu, Leybros, C. Rocu - Makalou puis Mayulu, à la 77ème minute - Billy puis Sarr, à la 58ème minute,Boubaya, Rivas, Padovani puis Vuillemot, à la 64ème minute - Schuster

 

 

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 17:38

Cruel, répétitif et lassant... Tels sont les mots implacables qui reviennent dans les têtes spinaliennes après chaque journée de championnat. Pas de chance certainement... mais ne faut-il pas savoir la provoquer un peu aussi?

Dans un championnat de National d'un niveau pas très élevé où l'on trouve beaucoup d'équipes ternes (Même en haut du tableau, les leaders ne sont pas flamboyants!), le SAS ne tire jamais son épingle du jeu! Les boutons d'or ne parviennnent pas à tenir une partie de A à Z: sur le terrain, dans la tête, dans l'agressivité, dans l'intellignece de jeu, de la 1ère à la 90ème... Il manque toujours quelque chose à un moment donné qui fait que la partie échappe aux jaunes. On peut évoquer les décisions d'arbitrage (le rouge sévère lors de la réception d'Orléans ou encore celui de Chardonnet hier soir...) mais on peut aussi évoquer de la naïveté (tacle inutile au milieu du terrain face à Orléans où on prend le risque de se faire exclure alors qu'on tient le match après avoir bénéficié d'un pénalty), le manque d'agressivité sur la première demi-heure hier à Béziers (aveu de la propre bouche de Xavier Collin). Et contrairement à ce que l'on voit sur les réseaux sociaux, les décisions d'arbitrage ne sont pas toujours en notre défaveur d'ailleurs: pénalty à bastia qui nous permet de l'emporter ou encore contre Amiens. Mais sait-on toujours bien en profiter??? Pénalty pas évident sur Moli face à Orléans qui aurait dû nous permettre d'empocher les trois points... Supériorité numérique face à Béziers à l'aller qui nous empêche pas de nous faire égaliser à la 92'... Supériorité numérique à Dunkerque pendant près d'une heure de jeu qui ne nous permet pas de nous imposer dans le Nord. Bref, on peut refaire toute la saison: le SAS a eu ses chances d'empocher des points! Mais il a rarement su les saisir!

"Les joueurs font beaucoup d'efforts" nous dit Xavier Collin. On veut bien le croire et cela se voit (pas toujours mais souvent sur le terrain). Alors où est le problème? Du côté de l'entraîneur? Certainement pas: Tissot, Bénier et Collin fraichement arrivé obtiennent les mêmes résultats...

L'équipe n'a tout simplement pas le niveau collectif pour percer dans ce championnat. Vivement donc l'an prochain et le CFA que l'on revoit du football et un air de fête à la Colombière. Car depuis deux ans, les quelques centaines de personnes qui y vont sont plus que tendus et frustrés. Il est nécessaire de descendre en CFA: ce sera un mal pour un bien (probablement). Et il faut laisser Xavier Collin faire son oeuvre, son recrutement. Nous pouvons lui faire confiance: il est du club mais a vu du pays et a de l'expérience au haut niveau. Il a un oeil neuf.

En attendant, nous passons le message aux joueurs et au staff: merci des efforts fournis et faites-vous plaisir et faites-nous plaisir sur les huit derniers matches sans calculer!!! On veut se détendre et voir du football à la Colombière. Jouons pour le plaisir et l'honneur.

MERCI A TOUS ET ALLEZ LE SAS!!!

27ème journée, vendredi 08/04/2016

Stade de Sauclières

Arbitre: Dimitri KRISTO

Avertissements:

- Béziers: Lina (22')

- Epinal: Kharbouch (20'), Robin (91')

Exclusion:

- Epinal: Chardonnet (55')

Les buts:

- Pour Béziers: Gavory (10'), Lina (91')

- Pour Epinal: Chadili (50')

Compositions:

- Béziers: Novaes - Martin, Lina, Lomar, Gavory - Adukor puis Soukouna, à la 69ème minute, Ramon, Atassi, Mazzei - Fortuné, Ebuya puis Testud, à la 78ème minute

- Epinal: Robin - Seidou, Yohou, Chardonnet, Leonard - Kharbouch puis Moli, à la 82ème minute, Guyon, Chouleur puis Guibert, à la 60ème minute, Gbegnon - Di Pinto puis Dia, à la 70ème minute, Chadili.

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 10:44

Stade de la Colombière, 500 spectateurs environ

Arbitre: Eric Wattelier

Avertissements:

- A Epinal: Dia (10'), Kharbouch (29')

- A Orléans: Aholou (15'), Pagerie (57'), Houla (57'), Armand (61')

Expulsion à Epinal: Colin (76')

Buts:

- Pour Epinal: Chouleur (58', SP)

- Pour Orléans: Dupuis (77')

Compositions:

- Epinal:

Robin - Léonard, Chardonnet, Guibert, Seidou - Gbegnon - Di Pinto, Chouleur, Kharbouch puis Colin, à la 72ème minute, Dia puis à la Ketlas, 62ème minute) - Moli puis Bauchet, à la 86ème minute.

- Orléans:

Mpeck – Pinaud, Saint-Ruf, Enza Yamissi, Pagerie – Houla, Aholou puis Barreto, à la 46ème minute, Bouby, Pepé – Armand puis Gomis, à la 75ème minute, Dupuis.

 

Certes, l'orléanais Alohou aurait pu avoir un 2ème jaune avant la pause lorqqu'il sèche Kharbouch partant en contre-attaque... Certes, Armand aurait pu avoir plus qu'un jaune lorsque sur un hors-jeu il n'arrête pas son geste et percute violemment Robin (61')...

Mais lorsque le dispositif tactique mis en place par Xavier Collin fonctionne à merveille et fait déjouer l'adversaire et que l'on obtient à l'heure de jeu un pénalty discutable, il n'est pas normal de donner le bâton pour se faire battre. L'arbitre a forcément en tête une éventuelle "compensation"...Orléans n'était guère dangereux et le SAS contrôlait totalement la situation à 1-0. Le temps s'écoulait tranquillement laissant entrevoir enfin une victoire tant attendue qui nous ferait avancer au classement. On pouvait même espérer le break au fur et à mesure que les visiteurs s'épuisaient à revenir... Au lieu de cela, Colin se fait expulser 4 petites minutes après son entrée sur un tacle autant appuyé qu'inutile! Nous menons 1 à 0, suite à plusieurs duels le ballon traîne au milieu de terrain et il n'y pas danger de but immédiat... Pourquoi aller tacler inutilement au risque de faire basculer la partie??? Le joueur orléanais n'en demandait pas autant: dès qu'il voit la semelle de Colin arriver il pousse un cri énorme et fait un bond d'un mètre! L'arbitre, qui a sifflé un pénalty pas forcément flagrant compense inévitablement en mettant le rouge direct sans même prendre le temps de voir si le visiteur est réellement blessé! Evidemment celui-ci regagne vite la pelouse après un petit coup de bombe...

Voilà comment on perd deux points précieux... si on ne joue pas assez avec sa tête. Car la sanction fut immédiate. A peine les spinaliens avaient-ils réalisé qu'ils allaient devoir terminer à 10 face au 3ème du championnat, que le ballon était au fond des filets de Robin! Rageant!

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 17:46
Published by SAS football Epinal
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 12:58

Je ne ferai pas de résumé du match d’hier, car il ressemble tristement à beaucoup d’autres…

Je préfère vous présenter l’état d’esprit de quelques dizaines de supporters (les vrais).

     Hier je n’ai pas vu une équipe de National. Hier j’ai vu des "supporters" insulter les visiteurs et boire. Hier j’ai vu de dangereuses bouteilles en verre dans les travées de Wassmer. Hier je n’ai toujours pas pu m’acheter le maillot du club. Hier je n’ai pas pu avoir de frites à la buvette… Voici quelques précisions.

     Hier, j’ai vu une équipe du SAS de bonne volonté mais sans « mordant » et qui a raté son entame de match. Dans un match comme celui-ci, dans notre situation au classement, après un match comme celui à Strasbourg et face à une équipe en plein doute (aucune victoire en 2016) il faut « atomiser » l’adversaire dans la première demi-heure de jeu… Je n’ai rien vu de tout cela. J’ai vu un manque cruel de liant et de densité au milieu du terrain, beaucoup de maladresses techniques et un Chadili « sacrifié » tout seul en pointe ne pouvant exprimer toutes ses qualités techniques… Alors que deux attaquants de métier (dont un recruté fraichement et présenté comme la bonne affaire du mercato) se morfondaient sur le banc et ne sont rentrés qu’à la fin. J’ai vu 20 belles minutes en début de 2ème mi-temps avec un peu plus d’animation et quelques occases puis à nouveau un morne spectacle conclu par le même scénario depuis maintenant un an et demi: une énième défaite. Il faut vraiment avoir les nerfs solides et aimer le club plus que tout en ce moment pour être supporter du SAS. Ce que j’ai vu sur le terrain n’est pas le pire.

     Hier, le gradin Wassmer, dans lequel je prends place depuis l’âge de mes 6 ans m’a fait froid dans le dos. Certains supporters « historiques » l’ont déserté car une bande d’environ 15 jeunes « sèment le trouble »: chants provocants à l’égard des supporters visiteurs, insultes, cannabis et alcool dans de dangereuses bouteilles en verre se sont invités dans nos travées. Au but des visiteurs Belfort, ces « supporters », qui n’en n’ont que le nom, étaient collés aux grilles pour insulter ceux de Belfort (à deux doigts d’en venir aux mains avec eux !). Quels éléments de sécurité ont été mis en place pour ce quasi « derby » ? Aucune fouille, aucun agent de sécurité ni même bénévole. Une grille, une simple grille tirée. Aujourd’hui, quelques poignées de jeunes  individus contrôlent Wassmer, y amènent de l’alcool et autres substances et objets dangereux, y font régner les insultes et chants parfois haineux, y allument des fumigènes condamnant le club à l’amende… mais que fait le club ??? Y-a-t-il eu une plainte de déposée contre X ? Est-ce la mer à boire de rétablir des fouilles à l’entrée du stade ? Est-ce impossible de payer quelques agents de sécurité maîtres chien, pour 3h00 de temps qui contrôleraient Wassmer (comme cela avait été le cas à la réception de Colmar, juste après les attentats du 13 novembre…). La réalité est qu’aujourd’hui on ne peut plus emmener d’enfants dans le gradin Wassmer !!! Et on ne peut plus y voir un match tranquillement. Il faut désormais payer une tribune ! Risques de violences, insultes à répétition, risques de coupures dans les bouteilles en verre…C’est la première fois que je vois cela en 27 ans ! Le club attend-il des blessés voire pire pour réagir ??? On me dira qu’on manque de moyens ? Mais la Colombière fait une affluence de quelques centaines de personnes !!! Il n’y a pas besoin de moyens faramineux pour faire une fouille correcte et faire intervenir les forces de l’ordre en plein match. C’est un service public auquel le club a droit au même titre que les particuliers. Les fauteurs de troubles seraient mis à l’amende pour avoir fait pénétrer des bouteilles en verre ou objets dangereux. Au bout de plusieurs amendes, ils ne viendraient plus ou viendraient les mains vides…Une telle situation est indigne d’un club de National. Nous sommes quand même en National, pas en DH !

     Et Hier, j’ai vu tout le reste… Même pas de frites à la buvette et impossibilité de se procurer le moindre produit dérivé du club. Un manque à gagner certain. Manque de bénévoles ? J’ai moi-même proposé mes services. Je n’ai jamais eu de réponse de la part du club! Mes services pourquoi ? Pour une boutique en ligne !!! Impossible de se procurer le maillot du club ni même le moindre fanion depuis le début de la saison. Depuis que Jean-Pascal Singla est parti (son épouse s’occupait notamment de vendre tant bien que mal quelques produits), il faut aller au « club house », avoir la chance de tomber sur quelqu’un qui veuille bien prendre une commande « s’il y a du stock » et avoir la chance qu’un jour on vous rappelle pour vous dire que votre maillot est prêt… Cela est indigne d’un club de National. Même l’US Raon, club de CFA2 a une boutique en ligne !

     J’habite à Nancy. Hier j’ai fait 150 km aller-retour pour l’amour du SAS. Et entre ce que j’ai vu sur le terrain et surtout ce que j’ai vu autour, ça me déchire le cœur de le dire, mais le SAS n’est pas à la hauteur d’un club de National. En ce moment, les vrais supporters, les supporters « historiques » du club sont usés et désabusés. Ils n’ont vu que 4 malheureuses victoires à la Colombière en un an et demi, un spectacle plus que limité, ils ne peuvent se procurer aucun produit du club et ils ne peuvent même plus s’installer en Wassmer tranquillement !

M. le président, s’il vous plait, faites quelque choses pour ces supporters là, les vrais.

Merci.

VIVE LE SAS

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 10:34

Les images parlent d'elles-mêmes... Le SAS hauteur d'une prestation convaincante a tout simplement été victime de deux pénaltys ahurissants! Nous ne saurions même pas qualifier la faute qui a été sanctionnée sur le premier pénalty tellement elle est inexistante. Les joueurs Meyer et Grimm sont au duel pied contre pied, à la même hauteur sans qu'aucun ne mette la semelle... Le strasbourgeois s'effondre et l'arbitre laisse un "pseudo-avantage" pour revenir ensuite à la "pseudo-faute" sans même mettre un carton à Loïc Meyer (qui l'aurait mérité s'il y avait eu réelle faute!!!???). Proprement hallucinant...

Quant au second pénalty, après que Strasbourg ait plus que piétiné pour inquiéter le SAS, il lui fallait bien un coup de main supplémentaire...Alors que le 25 Sakho touche le ballon qui traîne dans la surface, afin de faire un coup du sombrero sur Yohou, le ballon touche la main du spinalien à bout portant. Cette main est bien entendu involontaire (il n'y avait pas danger de but immédiat et Yohou à la main quasi-collée sur sa poitrine, doit-il la couper? Ou jouer 90 minutes les mains dans le dos???). D'ailleurs le jeu se poursuit quelques secondes (comme sur le premier pénalty) avant qu' l'arbitre ne l'interrompe, poussé par le juge de touche sous pression de 3 joueurs locaux réclamant la sanction... Là encore, une main (volontaire et d'antijeu) dans la surface ne donne-t-elle pas lieu en principe à un carton jaune??? On s'étonne. Le pénalty est sifflé sans même un carton pour le défenseur spinalien. Une honte!

Jugez par vous-même en regardant les images...

Epinal: Robin - Leonard, Meyer, Yohou, Seidou - Gbegnon (Guibert), Guyon, Di Pinto, Chouleur (Moli), Bopesu (Bauchet) - Chadili

But: Di Pinto (11')

Published by SAS football Epinal
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 13:10
Published by SAS football Epinal
commenter cet article